Photo Nos véhicules vont-ils tous passer à l'électrique ?

Nos véhicules vont-ils tous passer à l'électrique ?

Produire son énergie

Actuellement, les voitures électriques ont le vent en poupe. Les constructeurs automobiles ont au moins un modèle électrique dans leur gamme récente de véhicule. Quatre ou deux roues, l'électrique est plus qu'un simple phénomène de mode, c'est une prise de conscience écologique et responsable. Cependant, nos véhicules rouleront-ils tous à l'énergie électrique ? Focus sur ce sujet dans ce qui suit.

Une décennie décidément électrique

Cette nouvelle décennie s'annonce comme une décennie électrique pour nos véhicules. On enregistre une déferlante de nouveautés en termes de voitures fonctionnant à l'électrique. Les professionnels de l'automobile tablent sur une augmentation des ventes même si quelques obstacles sont enregistrés. Même si le taux de voitures électriques parmi les véhicules neufs ne représentent encore qu'un moindre taux, la tendance est clairement à la hausse.

Conscients de cet enjeu, les différents constructeurs mondiaux abordent le virage électrique grâce à une politique bien affirmée. Ils proposent une gamme électrique avec des modèles 100% électriques et des modèles hybrides. Ces derniers fonctionnent à la fois à l'électricité et à l'essence. Ils sont dotés de deux moteurs qui se relaient pour répondre à un besoin d'autonomie et de puissance.

Un virage presque obligé

Les gouvernements ont misé sur un plafond d'émission de CO2 par constructeur automobile. Cette limite est de 95g/km de CO2, ce qui pousse les producteurs vers les moteurs plus écologiques. Cette limitation fait que certains modèles de véhicule polluants ne seront plus commercialisés. C'est pourquoi, tous nos véhicules vont progressivement se mettre au vert.

Si jamais les constructeurs ne respectent pas cette réglementation, ils risquent fortement de se faire pénaliser. Rares sont les voitures en thermique qui vont en deçà de cette limite. Le virage de l'électrique est donc un passage obligé dans les années à venir. Cette limitation sera calculée pour avoir une moyenne par constructeur, ce qui pousse les constructeurs à équilibrer les offres.

Les gouvernements aident les consommateurs dans ce virage grâce à des aides généreuses. Ils peuvent bénéficier d'une réduction lors de l'achat d'un modèle électrique. Celui-ci peut même être supprimé en cas d'acquisition de modèle valant plus de 60 000 Euros.

Un coût d'utilisation réduit

Tous les consommateurs sont unanimes : les véhicules électriques sont plus chers que les véhicules thermiques. A l'achat, une voiture électrique peut être 40% plus chère qu'un modèle classique à essence ou diesel. Néanmoins, l'utilisation, la donne se rééquilibre au niveau du prix de l'électricité moins cher. Cela est dû à une taxation moindre de l'énergie électrique.

Une voiture coûtera à peu près 9 Euros pour 100 km avec un moteur traditionnel au diesel ou à l'essence. Une voiture électrique coûtera environ 3 Euros pour 100 km ; ce qui représente une économie considérable. Les dépenses seront moins importantes pour l'électrique. L'entretien des véhicules propres est moins coûteux que celui des autres types de véhicules.

Tous les voyants sont donc au vert pour passer à l'électrique. Outre le côté économique, ce passage vers les véhicules électriques est un véritable acte à encourager pour sauvegarder l'environnement et assurer l'équilibre écologique.